Libre expression


Stationnements abusifs des camping-cars sur les parkings de Saint-Palais

Notre Mairie n’a pas hésité à dépenser 180 000€ pour aménager un espace vert devant dégager "la vue sur le Lac", mais ne trouve pas les moyens de faire cesser les stationnements abusifs des camping-cars sur les parkings , ni la colonisation des abords de la D25 où l’on peut compter jusqu’à cinquante camping-cars entre le Flandre et la plage de la Lède ,installés à la queue leu leu au mois d’août: il ne s’agit pas de simples stationnements diurnes, mais d’un vrai camping sauvage (le boulanger vient même livrer le pain le matin!). Ce stationnement pollue le massif forestier des Combots  à la fois sur les plans visuel (image négative), sanitaire (effluents), et cause de lourdes dégradations sur les sols. 
Voila 2 ans qu’on nous promet 23 places de stationnement, et une station équipée pour les eaux usées.
Même si celle-ci voit enfin le jour cette année, en l’absence d’une réglementation du stationnement pour les véhicules de plus de 2M, d’une action de police, et de la création d’espaces aménagés (rien n’interdit qu’ils soient payants)cela restera totalement insuffisant en regard du nombre toujours croissant de camping-cars (et d’autobus) qui circulent l’été.

La corniche des pierrières menacée


Télécharger
Proposition d'un Saint-Palaisiens pour réduire la pollution sonore à Saint-Palais
Plan bruits à Saint-Palais.pdf
Document Adobe Acrobat 110.7 KB

Chasse sur terre et pollution plastique en mer :

 

Les chasseurs, amoureux de la Nature, savent-ils qu'ils polluent les mers et océans ? Que tuer des animaux sur terre ou dans l'air menace aussi les animaux marins et la chaîne alimentaire dont nous sommes le dernier maillon ? 

En effet, au coeur des cartouches se trouve une pièce en plastique, la "bourre jupe" qui se retrouvera au sol après le tir. 

Emportée vers les cours d'eau, les rivières puis les fleuves elle sera rejetée en mer.

 

En photo, quelques-unes ramassées sur nos plages saint-palaisiennes dans la laisse de mer.


ECOULEMENT DES EAUX DE PLUIE :

De nombreuses grilles sont encombrées par des aiguilles de pins. Ces arbres, non seulement ont des racines qui soulèvent les revêtements de rues et de parkings mais en plus perdent leurs aiguilles tout au long de l'année. Les grilles obstruées empêchent l'écoulement de l'eau dans les réseaux, provoquant des flux importants sur les chaussées en pente.

Avec les épisodes pluvieux que nous rencontrons de plus en plus fréquemment et les trottoirs bétonnés qui n'absorbent plus, l'eau n'a pas le temps de s'infiltrer et de ce fait n'est pas canalisée comme elle le devrait.

D'où certains préjudices supportés par les riverains.

 


BACS à MAREE :

A nous de jouer pour protéger la vie aquatique (et la nôtre !) : https://bacamaree.fr/